Travailler sur l’éloquence, sur la joute oratoire, la dialectique au sens grec du terme, permet aux jeunes de se préparer à leur avenir professionnel, social et humain.

C’est pourquoi LE PÔLE a souhaité proposer aux lycéens un projet qui leur permettrait de se préparer à l’art de l’oral.

Un projet qui s’est appuyé sur un corpus de professionnels et de comédiens, qui, au cours de plusieurs interventions, ont travaillé autours de la question de la mise en corps de la parole, de la mise en mot des idées, de la construction d’une argumentation.

Trois Lycées de la Métropole TPM et 6 classes étaient inscrits pour l’année pilote de ce projet. 

(retrouvez la présentation du projet plus bas dans cet article)

 

Les élèves qui ont remporté les concours d’éloquence dans leurs établissements, se sont rencontrés pour s’affronter devant un jury de professionnels lors de la grande finale inter-établissements qui a eu lieu ce vendredi 6 mars de 10h à 16h30 au Casino JOA de La Seyne-sur-Mer.

 

Retour sur la journée de la finale inter-établissement

Les membres du jury : 

Maître Laetitia Criscola avocate au barreau de Toulon

Jérémie Cornu directeur général des Ateliers de la Langue Française à Aix-en-Provence

Stéphane Bault comédien et metteur en scène

Marion Barbet-Massin responsable des relations avec le public du Liberté, scène nationale de Toulon

Mickaël Leroy comédien, président de la fédération des commerçants de La Seyne-sur-Mer

Cyrille Elslander directeur adjoint du PÔLE, directeur de La Saison Gatti

 

Les participants : 

- Samuel Delengaigne, Tom Fogliani et Lorenzo Fabbri, 1ère HLP, Lycée Costebelle 

- Carla Renaudin, 1ère HLP, Institut Sainte-Marie 

- Romane Ermacora et Anna Lebedel et Amelia Ouros, 1ère HLP, Lycée Costebelle 

- Eloïse Mazzolini et Angèle Goudouneche, 1ère HLP, Lycée Langevin 

- Kenzo Youcef, 1ère MEPA, Lycée Costebelle 

- Océane Torres, 1ère HLP, Institut Sainte-Marie 

- Marvin Brusco, 2nde MELEC, Lycée Costebelle 

- Eryka Hubert, 1ère HLP, Lycée Langevin 

 

Déroulé de la journée : 

10h30 - Présentation des orateurs candidats, entendus sur les sujets sur lesquels ils ont été sélectionnés dans leurs établissements

11h20 - Première manche Les orateurs disposaient d'environ 5 minutes pour présenter les sujets et positions suivants, qui leurs étaient imposés :

Duel 1 : Faut-il autoriser l’euthanasie ? Marvin Brusco de Costebelle "contre" vs Eloïse Mazzolini et Angèle Goudounechede Langevin "pour"

Duel 2 : Peut-on juger les fous ? de Costebelle "pour" vs Carla Renaudin des Maristes "contre"

Duel 3 : Y a-t-il des mensonges nobles ? Kenzo Youcef de Costebelle "contre" vs Eryka Hubert de Langevin "pour"

Duel 4 : « L’identité n’est pas donnée une fois pour toutes, elle se construit et se transforme tout au long de l’existence. » Amin Maalouf  Romane Ermacora et Anna Lebedel et Amelia Ouros de Costebelle "pour" vs Océane Torrès des Maristes "contre"

 

A l'issu des premiers duels le jury a nommé les quatre meilleurs orateurs (individuellement) : 

Samuel Delengaigne (du Lycée Costebelle)

Tom Fogliani (du Lycée Costebelle)

Carla Renaudin (de l'institut Sainte Marie)

Kenzo Youcef (du Lycée Costebelle)

 

13h - Les quatre lauréats ont eu la pause déjeuner pour travailler les sujets de la seconde manche

15h - Seconde manche.

Les orateurs disposaient d'environ 5 minutes pour présenter les sujets et positions suivants, qui leurs étaient imposés :

Duel 1 : Peut-on vouloir l’impossible ? Kenzo Youcef sur la position "pour" vs Carla Renaudin sur la position "contre"

Duel 2 : Le coup de foudre est-il mortel ? Tom Fogliani sur la position "pour" vs Samuel Delengaigne pour la position "contre"

 

16h - Délibérations du jury et remise des prix

Le prix du public : Eryka Hubert, 1ère HLP, Lycée Langevin 

Le grand prix du jury : Carla Renaudin, 1ère HLP, Institut Sainte-Marie 

 

 

Retrouvez la vidéo de cette journée sur nos réseaux dans quelques jours...

 

 

 

 

PRESENTATION DU PROJET L'ART DE DIRE

« L’écolier apprend à lire, à écrire, à compter, à raisonner, non à parler. Or, c’est en parlant que bien souvent il devra exercer sa profession ; c’est en parlant, en tout cas, qu’il lui faudra presque toujours défendre ses intérêts, soutenir sa pensée, convaincre ses interlocuteurs. Trop souvent les meilleurs sujets de nos lycées en sortent enrichis de connaissances, mais inhabiles à en tirer une argumentation verbale, incapables quelquefois de faire prévaloir les ressources de leur intelligence. Ils seront dans la vie la proie de quelque bavard, expert au langage courant. Ils rédigeront parfaitement à tête reposée ; mais ils improviseront mal. […} À personne, l’art de discuter, de mener méthodiquement une controverse, fût-elle d’ordre purement pratique, de choisir et de mettre en ordre des arguments, de vaincre la timidité, n’a été enseigné. » Jean Zay, Souvenirs et solitude, 1943

S’exprimer aujourd’hui n’a jamais été aussi important :

  • Exprimer son avis sur les réseaux sociaux ou dans des discussions
  • Défendre ses intérêts et soutenir sa pensée dans un monde globalisant.

Construire un regard critique et apprendre à élaborer son argumentation semblent être des notions essentielles dans une société où les informations n’ont jamais été aussi abondantes, aux sources trop souvent controversées.

On peut noter l’importance de l’oral dans la vie professionnelle : que ce soit dans le relationnel où dans les différentes missions de travail, savoir s’exprimer et mettre en forme ses idées est essentiel, une réelle arme valorisante sur le marché du travail, un marqueur social. Travailler sur l’éloquence, sur la joute oratoire, la dialectique au sens grec du terme, permet aux jeunes de se préparer à leur avenir professionnel, social et humain.  


C’est pourquoi LE PÔLE souhaite proposer aux lycéens un projet qui leur permettrait de se préparer à l’art de l’oral.

Un travail qui s’inscrira au cœur de la Bibliothèque Armand Gatti : bibliothèque associative de prêt, de consultation et de conservation, qui a pour but la défense et la promotion du livre, de la lecture, de l’écriture, des auteurs et des éditeurs de théâtre. Elle dispose d'un fonds ancien (depuis 1741) de 12.000 ouvrages de théâtre. C’est aussi un lieu de résidence d'écriture destiné aux auteurs de théâtre, ainsi qu'à ceux écrivant pour les interventions et spectacles de rue ou pour le cirque. Cette structure culturelle spécialisée et la richesse de son fonds documentaire, sont des ressources très précieuses dans lesquelles le projet se nourrira.

 

 

Bibliothèque Armand Gatti  

 

Un projet qui s’appuiera sur un corpus d’auteurs et de comédiens, qui, au cours de plusieurs interventions, travailleront autours de la question de la mise en corps de la parole, de la mise en mot des idées, de la construction d’une argumentation. Il s’agira aussi de les initier à mettre des mots dans l’espace public.

  • Rencontrer des artistes qui placent les mots et l’oral au cœur de leur travail
  • Pratiquer au cours d’ateliers d’écriture et de théâtre
  • Assister à des spectacles ou des projections de films
  • Echanger et expérimenter l’oral au cours de rencontres entre élèves (battle de slam, concours d’éloquence, …)

CONTACT : julia@le-pole.fr

Ce projet s’inscrit dans la réforme de l’éducation nationale pour les Lycées et du baccalauréat. Et plus particulièrement dans la préparation du Grand Oral, nouvelle épreuve du Baccalauréat. Cette épreuve d’oral d'une durée de 20 minutes est préparée tout au long du cycle 5 et repose sur la présentation d'un projet préparé dès la classe de première par l'élève.