COMPAGNIE AMARE

par gautier / Les résidences d'artistes

La compagnie Amare sera résidence arts de la rue à la Bibliothèque Armand Gatti du 17 au 28 avril

La cie Amare est le fruit de la rencontre entre Maeva Lambert et Amandine Vandroth au sein d’un programme professionnel de performance. Amare s’affirme, dès son premier été, comme un collectif capable de s’emparer de sujets et de thèmes fondateurs de la société contemporaine, tels que l’amour, le féminisme ou la mort. Une compagnie mettant au diapason l’art performatif, le théâtre politique, le sens de la dérision et la liberté de ton.

 

Seule meurt la peur (création 2022)

 

De l’injonction à la docilité à l’émancipation créative

Europe, monde, printemps, 2020

 

Empêtrés dans une mythologie de la performance et de l’excellence, outillés pour le profit et la rentabilité à tout prix, les états-nations déraillent. Au cours de séquences politiques et sociales d’une violence assourdissante, et alors que les aspirations populaires pour un « monde d’après » passent doucement du murmure à la clameur collective, le système dominant s’entête à faire respecter, par la force, un régime de normativité qui vise autant à « surveiller et punir », qu’à marginaliser ceux qui ne se conforment pas au projet. Dans cette mécanique moribonde, les renforts sont multiples : De l’inégalité éducative au manageuriat, de l’urbanisme d’autorité à la genrisation, tous les ressorts semblent prompts à asseoir un modèle dominant, toujours plus obsédé par le contrôle. Comment et par quels rouages une société produit de la docilité, en attisant la peur et la culpabilité ? Quelles injonctions sociales, politiques, idéologiques nous mènent à éprouver un panel étourdissant d’angoisses au moment de penser à notre propre liberté ? Europe, monde, printemps 2020. De nouveaux mots d’espoir, sentant le souffre et invoquant le déterminisme créatif, s’affichent au grand jour, sur les murs de nos villes éreintées.