La compagnie Grand bal est reçue en résidence de création au PÔLE du 7 au 11 octobre 2019

Un autre maillon de l’exploration globale menée par  Isabelle Magnin :

  • Créer avec le public et non plus pour… à ses côtés et pas seulement  face à 
  • Participer de l'évolution de la société de sa place de chorégraphe :
  • Mettre en avant la place du corps sensible de chacun dans le mouvement du monde.
  • Incarner ce que nous sommes chacun pour soi et tous ensemble.
  • Croiser, échanger, partager les expériences... 

Cette pensée chorégraphique englobe aussi une approche écosensible: La chorégraphe cherche à poétiser par le mouvement la relation nouée avec chaque lieu de vie, l’environnement, le paysage …  Là où notre présence au monde s’inscrit et crée le cadre d’une culture commune…

Le projet Danser ! tient une place importante dans cette recherche. Danse, vidéo et scénographie numérique  en sont les éléments constitutifs. Ici, la question principale est : comment amener chaque personne présente à « entrer en danse » sans injonction ou consigne verbale, mais par invitations et sollicitations dynamiques. Tous les participants  (30 max à chaque fois) sont sur scène et participent à la « traversée » en fonction de leur sensibilité. Ils répondent en mouvement aux sollicitations chorégraphiques et visuelles faites par ceux qui leur proposent le projet.

Cette résidence est destinée à faire circuler l’information dans le milieu des diffuseurs afin de trouver de nouveaux  partenaires ainsi que des soutiens.  La finalisation du projet dépendra des co-productions et pré-achats qui en découleront. Grand Bal a mené l’ensemble des étapes précédentes avec le soutien du PÔLE au Revest les Eaux et du Théâtre Golovine à Avignon pour des acceuils et résidences.  Par ailleurs, cette recherche hors–cadre n’a reçu aucun soutien institutionel. Deux journées de la résidence seront consacrées à l’accueil des professionnels : les 10 et 11 octobre.


Lien vers le site de la compagnie :

CIE GRAND BAL