Une goutte d'eau dans un nuage

Cie Microscopique

Une Goutte d’eau dans un nuage est un seul en scène avec des accessoires en miniature et de la pluie, ou un imaginaire de pluie. Une proposition singulière à la frontière de la fiction radiophonique et du seul en scène, avec une partition créée à partir d’enregistrements faits au Vietnam. Un petit voyage théâtral sonore et délicat à travers une mousson d’été.

Théâtre

À partir de 12 ans
Durée : 1h10

Une Goutte d’eau dans un nuage est une forme théâtrale sonore, avec des accessoires en miniature et de la pluie, ou un imaginaire de pluie. Son format est immersif, sensoriel, avec une partition créée à partir d’enregistrements faits au Vietnam. Une proposition à la frontière de la fiction radiophonique et du seul en scène. Sous-titré "Chroniques imaginaires d’une expatriée à Saïgon" car on y raconte l’histoire d’une jeune femme qui s’expatrie à Saïgon et qui doit s’adapter à un nouvel environnement, un nouveau langage, à l’air qui est dense et humide, à l’agitation électrique de la ville, aux rencontres qu’elle va faire là bas et qui inévitablement la transforment. Ce sont des "Chroniques" qui partent du réel, de sons enregistrés là-bas, d’un vécu sensible du temps que j’ai passé à travailler là-bas. Et "Imaginaires" car c’est une fiction, qui s’inspire des représentations et des fantasmes autour de cette ville et de ce pays. Des romans de Marguerite Duras et de la sensualité qui émane de ses paysages, comme d’une certaine violence, celle des films populaires sur la Guerre du Vietnam, celle de l’orage et celle, tout autre, de la modernité, qui transforme à toute vitesse le pays et ses paysages. Une Goutte d’eau dans un nuage parle donc de transformation, de désir et d’altérité. L’histoire d’un territoire - intime ou lointain - qui change, mue, se laisse entamer, au son de la mousson qui submerge tout et fait déborder les frontières de nos identités. On y perd ses repères et on tente d’apprivoiser une nouvelle logique, un nouveau « soi ». Parce qu’il n’y a rien qui se transforme plus qu’une goutte d’eau dans un nuage.


Texte, mise en scène et interprétation : Éloïse Mercier

Conception sonore : Vincent Bérenger et Éloïse Mercier Arrangements et mixage : Charlie Maurin Vidéo : Vincent Bérenger Création lumières : Nicolas Martinez Régie Lumières : Jean-Louis Barletta Voix vietnamienne : Ha Nguyen T.H Poésie vietnamienne : Phe X. Bach Texte du spectacle paru aux éditions Les Cygnes


Autour du spectacle :

Les élèves bénéficient de 6 ateliers de 3 heures proposés par Eloïse Mercier.

Ces ateliers poursuivront le travail d'immersion sonore et poétique du spectacle, de manière à construire, pour chacun des participants, son propre « paysage intérieur ».

Centré sur la récolte de matériaux textuels et sonores, le travail se construira comme un carnet d’exploration de nos mémoires intérieures.

Il s’agira ainsi de mettre en perspectives ces archives, ces mémoires, afin de déceler comment les individus et leur environnement, les paysages, se transforment, s’articulent, se lient ; comment ils s’imprègnent et s’influencent, jusqu’à pouvoir raconter un paysage comme on raconterait un personnage, un ami ou un être cher.

Métropole TPM

En tournée dans les établissements Plan

Représentation scolaire :

MARDI 04 MAI A 13H45 - Lycée du Coudon La Garde

Tarif scolaire : 6 €

Réserver

À découvrir aussi

Faune

Adrien M & Claire B x Brest Brest Brest